Test

Signature de la Convention cadre de partenariat pour le projet Nachtigal

Publié le 07/07/2017

 
Le Ministre des Enseignements Secondaires et le Directeur Général de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC) ont signé ce jeudi 22 juin 2017 à Yaoundé une convention cadre de partenariat visant à renforcer dans la zone du projet hydroélectrique de Nachtigal amont les capacités de formation technique pour favoriser l’insertion professionnelle de la main d’œuvre locale en perspective du chantier, qui constitue une opportunité importante en termes d’emploi.
 
Cette démarche s’inscrit dans les engagements environnementaux et sociaux de NHPC et atteste de sa volonté de soutenir la formation des jeunes et leur insertion professionnelle, et plus largement de contribuer au développement économique local.

Cette convention prévoit le soutien des filières génie civil, génie électrique et génie mécanique des établissements secondaires de l’enseignement technique de la zone du projet. Ainsi, les Lycées techniques de Mbandjock, de Ntui, d’Obala et le CETIC de Batchenga bénéficieront de l’amélioration de salles de classe et de la fourniture d’équipements et de matériels techniques éducatifs.

Au-delà de ces aspects matériels, la convention vise à appuyer les enseignants et les élèves de ces établissements via le projet Nachtigal au travers de visites, de formations, de stages…
Pour rappel, Nachtigal amont est un projet hydroélectrique de 420 MW sur la Sanaga dans la Région du Centre développé par Nachtigal Hydro Power Company. 1500 travailleurs devraient être mobilisés à la pointe sur le chantier, dont les deux tiers seront embauchés dans un rayon de 30km autour du projet.
 

EDM et EDF cherchent à renforcer la coopération entre pairs dans la chaîne de valeur d’électricité au Mozambique.

Publié le 07/07/2017

Mercredi 28 juin 2017 : Electricidade de Moçambique (EDM) et Électricité de France (EDF) ont signé aujourd’hui un MoU pour renforcer leur coopération en tant que pairs dans les domaines de la production d’électricité, la transmission et la distribution d’électricité au Mozambique. 

L’accord concrétise un intérêt mutuel pour établir un partenariat durable et équilibré sur tous les sujets de la chaîne de valeur de l’électricité. Les thèmes mentionnés dans le MoU comprennent (entre autres) : la production d’électricité (hydroélectricité, thermique), le transport d’électricité et les interconnexions régionales, la distribution d’électricité, l’électrification ongrid/offgrid, les énergies renouvelables, les programmes de réduction de pertes d’énergie, la formation certifiée et le renforcement des capacités.      


 

La coopération visera à faciliter le partage de l’expertise, des expériences et des meilleures pratiques ainsi que des initiatives d’assistance entre les deux sociétés concernant l’optimisation de processus techniques et organisationnels, l’amélioration de la performance opérationnelle et le développement des compétences. Cela facilitera également l’évaluation et la mise en œuvre des opportunités de projets conjoints en tant que partenaires stratégiques.

Le MoU entre EDM et EDF renforce la longue collaboration entre les deux opérateurs nationaux, qui a débuté il y a 30 ans. EDM et EDF ont travaillé conjointement sur un certain nombre d’activités, notamment l’ingénierie et la supervision des travaux dans les domaines de la production d’énergie hydroélectrique (Mphanda Nkuwa, Mavuz et Chicamba) et le transport (STE, l’interconnexion Mozambique-Zimbabwe, l’étude de faisabilité du National Control Center, l’électricité IV, les projets Chibata, Matola et Pemba).

Le membre du conseil des opérations d’EDM, M. Carlos Yum, a déclaré : « L’objectif de ce partenariat est de permettre à EDM de mener ses activités conformément aux meilleures pratiques et normes internationales en matière de développement et d’exploitation d’infrastructures énergétiques, en capitalisant sur la vaste expérience d’EDF. Au cours des prochaines années, l’ambition d’EDM est que tout le personnel technique dans le domaine du transport doit être au moins du même niveau voire meilleur que leurs homologues des services publics des pays développés en Europe, en Amérique ou en Asie. Ceci est une exigence nécessaire pour fournir une alimentation électrique sûre et fiable pour soutenir l’électrification du pays et attirer aussi bien les investissements dans les infrastructures électriques que ceux d’utilisateurs intensifs d’énergie, de clients commerciaux et domestiques.
 

Nouvelle étape pour le projet Nachtigal

Publié le 28/06/2017

Jean-Bernard Lévy était présent, le 6 juin 2017, lors la signature de la lettre d’intention entre le Ministre de l’Eau et de l’Energie, le Ministre des Finances et les différents partenaires du projet hydroélectrique de Nachtigal amont. Cette signature concrétise l’aboutissement des négociations de 4 contrats, qui couvrent notamment l’achat d’électricité, le raccordement au réseau public de transport d’électricité et le dispatch de l’énergie électrique.

Cette signature marque une étape importante dans la mise en œuvre du projet Nachtigal prévu par le Plan de Développement du secteur de l'électricité. Elle permet le lancement du processus de revue détaillée du projet et des contrats par les futurs prêteurs dans le cadre du bouclage du financement prévu pour fin 2017.

Lors de cette journée, Jean-Bernard Lévy a également signé un accord de coopération avec le Ministère de l’Eau et de l’Energie, qui entérine la volonté du Groupe de prendre part au développement du Cameroun.

Une nouvelle étape pour le projet hydroélectrique de Nachtigal

Publié le 25/04/2017

Cameroun – Le 20 avril dernier, le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie, Basile Atangana Kouna, et le directeur de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), Olivier Flambard, ont signé la convention de concession de production d’électricité dans le cadre du Projet hydroélectrique de Nachtigal amont.
 
Cet accord marque une étape importante dans l’avancement du projet Nachtigal, une centrale hydroélectrique qui sera construite sur le fleuve Sanaga, au lieu-dit Nachtigal amont. Cet aménagement, développé par NHPC, prévoit la construction d’un barrage et d’une centrale pour une capacité totale de 420 MW à l’horizon 2020.
Il permettra au pays de disposer d’une source additionnelle d’électricité stable et contribuera favorablement à l’économie régionale et nationale.

Pour en savoir plus

Eskom et Edf cherchent à établir une coopération à long terme pour améliorer la fiabilité du réseau électrique sud-africain.

Publié le 10/04/2017

Eskom et Electricité de France (EDF) ont signé aujourd’hui un protocole d’accord pour étendre la coopération entre pairs dans les domaines de la transmission et de la distribution d’électricité.
 
Cet accord suit des interactions constructives initiées en novembre 2015 avec une subvention de €450 000 (~R 6, 100,000) fournie par l’Agence Française de Développement (AFD). Ce financement a facilité un transfert d’expérience et d’expertise sur divers domaines spécifiques aux activités des services d’électricité, allant des réseaux intelligents à l’intégration des énergies renouvelables, y compris la gestion des actifs du transformateur. Il a également généré des recommandations clés pour améliorer la performance d’Eskom en termes d’efficacité et de fiabilité du système. L’échange de connaissances était entre EDF et Eskom.
 
Ce partenariat FEXTE (Fonds pour l’Expertise Technique et d’Echanges d’Expérience) a duré plus d’un an de novembre 2015 à décembre 2016 et comprend treize sessions -  comprenant des séminaires, des ateliers et des voyages d’études – organisés en France et en Afrique du Sud. Le but du partenariat FEXTE était de lancer un dialogue approfondi et durable entre les deux services publics sur les sujets de transmission et de distribution; et il a accentué le rôle de l’AFD en tant que partenaire de l’efficacité énergétique, l’amélioration de performance, et les projets orientés sur le changement climatique.
 
Le protocole d’accord entre Eskom et EDF renforce de manière significative la relation de longue date entre les deux pairs, qui remonte à 40 ans avec la construction de la centrale nucléaire de Koeberg dans la province du Cap-Occidental. 
 
Exécutif de Groupe pour la génération d’Eskom, M. Willy Majola a dit : « Eskom se félicite que l’opportunité de financement FEXTE ait approfondi les compétences techniques de nos ingénieurs dans divers domaines de la transmission et de la distribution. Les visites bilatérales sur le terrain ont été une révélation. Nous avons observé que nos partenaires français ont également appris quelques éléments sur la façon dont nous concevons et gérons les réseaux électriques en Afrique du Sud. »
 
La Directrice Régionale de l’AFD, Martha Stein-Sochas a déclaré : « AFD est fière d’avoir fondé le partenariat d’échange d’expertise technique entre EDF et ESKOM. Les deux services ont bénéficié de cet échange, comme l’a démontré l’exécution du protocole d’accord. L’échange d’expertise est l’un des nombreux mécanismes que nous employons pour soutenir les SOCs à relever certains des défis auxquels ils sont confrontés et à remplir leur mission de service public. »
 
Le Directeur Général d’EDF en Afrique australe, Mario Bernardo a déclaré : « à partir d’un partenariat nucléaire exclusif qui a commencé avec la construction de la centrale de Koeberg, le Groupe EDF et Eskom ont diversifié leur collaboration entre pairs avec l’électrification de Khayelitsha dans les années 90, la génération thermale et le développement des compétences associées depuis 2007. Nous sommes fiers d’élargir notre ampleur de travail avec des activités liées au réseau afin d’englober toute la chaine de valeur. EDF attend avec impatience un nouveau chemin excitant avec son partenaire à long terme Eskom. »

Déjà 1000 clients ont choisi Zeci !

Publié le 26/01/2017

Off Grid Electric, entreprise de premier plan dans la distribution d’énergie solaire en Afrique, et EDF ont annoncé, en novembre 2016, un partenariat pour la fourniture d’énergie solaire hors réseaux compétitive en Afrique.
La première mise en œuvre de ce partenariat s’est concrétisée par la création d'une société commune, ZECI, en Côte d’Ivoire. L’ambition de cette première société est d’alimenter près de 2 millions de personnes à l’horizon 2020 en Côte d’Ivoire, avec le projet d’étendre rapidement l’action du partenariat à d’autres pays de la région.
Dans le cadre de cette co-entreprise ZECI, EDF et Off Grid Electric prennent en charge l’installation et la maintenance de kits solaires à destination de foyers ruraux et périurbains.
Ces kits individuels comprennent des panneaux solaires faciles à installer adossés à des batteries permettant de stocker l’électricité, et payables par simple utilisation d’un téléphone portable. Grace à
ces kits, les clients peuvent s’éclairer et alimenter un ensemble d’appareils domestiques basse consommation tels qu’une télévision, une radio, un ventilateur ou encore un chargeur de téléphone portable.
Déjà 1000 clients ont choisi Zeci !

Déplacement de Jean Bernard LEVY au Maroc

Publié le 13/01/2017

Dans le prolongement de la COP 22 de Marrakech, EDF est résolu à développer son activité afin d'accompagner la transition énergétique et le développement économique du Royaume du Maroc.

A l'occasion des 20 ans de présence d'EDF au Maroc, Jean Bernard LEVY, President directeur général du groupe s'est rendu les 5 et 6 janvier à Casablanca et Rabat. Il a salué les partenariats historiques noués avec l'ONEE et d'autres grands acteurs publics et privés marocains, et a évoqué avec ses interlocuteurs les grands projets en cours, qui vont transformer durablement la présence du groupe dans le pays et la région. 
 
Pour cela, EDF met son savoir faire dans le domaine des énergies renouvelables (solaire, éolienne), de la production hydroélectrique et de l'efficacité énergétique, au service de ses clients et partenaires. Par ailleurs, le groupe souhaite utiliser son expérience acquise dans le domaine des infrastructures gazières (gas to power) pour contribuer à l'essor du Gaz Naturel Liquéfié dans le Royaume. 
 
Jean-Bernard LEVY a déclaré : "Le Maroc est pour EDF un pays stratégique dans lequel nous souhaitons nous développer dans la durée et à grande échelle. Ses priorités de politique énergétique s'inscrivent en effet parfaitement dans le cadre des  objectifs stratégiques du développement international du groupe".

Off Grid Electric et EDF lancent une nouvelle offre d’énergie solaire hors réseaux pour l’électrification rurale en Afrique de l’Ouest

Publié le 30/11/2016

  • Premier partenariat opérationnel à grande échelle entre un énergéticien mondial et une entreprise de premier plan dans le domaine de l’électricité solaire hors réseaux.
  • Les expériences respectives d’EDF en Afrique du Sud et d’Off Grid Electric en Tanzanie montrent que les foyers bénéficiant de cette offre devraient réduire leurs émissions issues de la combustion du kérosène et de résidus afférents de 1,45 kg par an.
Mercredi 9 novembre 2016 - Off Grid Electric, entreprise de premier plan dans la distribution d’énergie solaire en Afrique, et EDF, leader mondial dans les énergies bas carbone, ont annoncé aujourd’hui un partenariat pour la fourniture d’énergie solaire hors réseaux et compétitive en Afrique. La première mise en oeuvre de ce partenariat se concrétise par la création d'une société commune, ZECI, en Côte d’Ivoire, annoncée à l’occasion de la 22ème Conférence des Parties (COP) organisée par les Nations Unies à Marrakech au Maroc. L’ambition de cette première société est d’alimenter près de 2 millions de personnes à l’horizon 2020 en Côte d’Ivoire, avec le projet d’étendre rapidement l’action du partenariat à d’autres pays de la région.

Dans le cadre de cette co-entreprise ZECI, EDF et Off Grid Electric prendront en charge l’installation et la maintenance de kits solaires à destination de foyers ruraux et périurbains1. Ces kits individuels comprennent des panneaux solaires faciles à installer adossés à des batteries permettant de stocker l’électricité, et payables par simple utilisation d’un téléphone portable. Grace à ces kits, les clients pourront s’éclairer et alimenter un ensemble d’appareils domestiques basse consommation tels qu’une télévision, une radio, un ventilateur ou encore un chargeur de téléphone portable.

Le déploiement de cette offre en Afrique de l’Ouest va permettre de créer durablement des milliers d’emplois (plus de 1000 emplois rien qu’en Côte d’Ivoire), pour des postes allant de responsables des ventes à employés de centres d’appels, grâce à une formation interne dispensée par Off Grid Electric et EDF. Proposer à ses clients l’option d’utiliser une source d’énergie renouvelable telle que l’énergie solaire est également un atout pour l’environnement grâce au remplacement des bougies, de la paraffine et du kérosène.

“Nous sommes ravis de ce partenariat avec EDF, leader dans son industrie et dont la présence en Afrique et l’expérience permettront d’accroitre la présence d’Off Grid Electric sur l’ensemble du continent” a déclaré Bill Lenihan, Président et Directeur Financier de Off Grid Electric.

“L’accès à une énergie fiable est un défi pour toute l’Afrique et forts de ce partenariat avec EDF, nous allons contribuer à le relever. Grâce à l’indépendance énergétique, nous espérons que les foyers et la société civile sauront saisir de nouvelles opportunités.”

“Par sa très bonne connaissance du continent africain et son expérience éprouvée en tant que fournisseur de technologies innovantes et compétitives dans le domaine de l’énergie solaire, Off Grid Electric est un partenaire idéal pour EDF” a déclaré Simone Rossi, Directeur Exécutif du Groupe EDF en charge de la Direction Internationale. Il a également souligné qu“EDF se réjouit de pouvoir s’associer aujourd’hui à Off Grid Electric afin de lui apporter toute l’expertise du Groupe notamment en matière de relation clients. Nous pourrons ainsi partager notre expérience forte de plus de 30 millions de clients dans le monde au bénéfice de nouveaux clients en Afrique de l’Ouest.”

À l’occasion de la COP22, Off Grid Electric va recevoir le prix ‘Momentum for Change’ de la CCNUCC 2016. Cette initiative a été lancée par le secrétariat des Nations Unies aux Changements Climatiques pour mettre l’accent sur certains des exemples les plus innovants, évolutifs et duplicables de ce qu’engage la population pour faire face aux problèmes de changement climatique.

1. Selon la Banque Mondiale, 62 % des Africains de la région sub-saharienne habitent dans des zones rurales avec peu d’accès aux réseaux électriques.

--------------------------------------------------------
CONTACTS
Off Grid Electric

Karen Navarre, karen@thenumber29.com, 860-857-9533
EDF
Service de presse: +33 1 40 42 46 37
Analystes et investisseurs: +33 1 40 42 40 38

Off Grid Electric
Off Grid Electric (OGE) fournit une énergie propre, abordable et transformée à plus de 100 000 foyers et entreprises de Tanzanie et du Rwanda qui n’avaient jamais eu auparavant accès à une électricité fiable. Grâce à son modèle de leasing solaire, OGE écarte tout risque financier pour les clients et propose les dernières innovations technologiques pour un montant inférieur ou égal à la moyenne des dépenses énergétiques d’un foyer. OGE est la première entreprise de distribution évolutive d’énergie et opère sous la marque Zola en Tanzanie et au Rwanda. Parmi les investisseurs chez OGE, on peut citer SolarCity, Vulcan Capital, DBL Partners, The Packard Foundation, Helios Investment Partners, et resonsAbility. Pour plus d’informations sur OGE, visiter le site offgrid-electric.com.

EDF
Acteur majeur de la transition énergétique, le Groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des secteurs : production, transport, distribution, négoce, vente d’énergies et services énergétiques. Leader international dans les énergies à faible émission de carbone, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l'énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique. Le Groupe participe à la fourniture d’énergies et de services à environ 37,6 millions de clients, dont 27,8 millions en France. Il a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires consolidé de 75 milliards d’euros dont 47,2% hors de France. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris. EDF a quinze ans d’expérience dans le domaine de l’Off-Grid et l’exploitation des entreprises électriques dans cinq pays d’Afrique – du Maroc à l’Afrique du Sud – ce qui représente un portefeuille de 100 000 clients.

EDF renforce sa présence en Afrique

Publié le 30/11/2016

EDF crée une nouvelle filiale en Côte d’Ivoire, « EDF-CI »

La Côte d’Ivoire, territoire clé dans la stratégie de développement d’EDF en Afrique de l’ouest, connaît depuis cinq ans une forte reprise d’activités, qui laisse présager une croissance soutenue de la consommation d’électricité pour les prochaines années. Compte tenu de ses besoins de développement énergétique et sous l’impulsion du projet BIOVEA qui vise le développement d’une centrale biomasse de 2x23 MW, EDF a décidé de renforcer sa représentation dans le pays, en créant fin août 2016 une filiale « EDF-CI ».
 
Les missions de cette nouvelle société du Groupe portent notamment sur la réalisation de toutes activités en relation avec le développement de projets énergétiques, avec comme objectifs premiers de finaliser la phase de développement du projet Biovéa et de soutenir le lancement d’un projet fortement attendu d’électrification rurale décentralisée, en partenariat avec une start-up californienne OGE. EDF-CI se chargera également de prospecter le marché ivoirien et de promouvoir l’ensemble des offres du Groupe, par exemple dans l’hydroélectricité ou dans le domaine des villes durables.
 

Off Grid Electric et EDF créent la société ZECI à l’occasion du lancement de la nouvelle offre d’énergie solaire hors réseaux pour l’électrification rurale en Afrique de l’Ouest

Off Grid Electric, entreprise de premier plan dans la distribution d’énergie solaire en Afrique et EDF, leader mondial dans les énergies bas carbone, ont annoncé un partenariat pour la fourniture d’énergie solaire hors réseaux et compétitive en Afrique. La première mise en oeuvre de ce partenariat se concrétise par la création d'une société commune, ZECI, en Côte d’Ivoire, annoncée à l’occasion de la 22ème Conférence des Parties (COP) organisée par les Nations Unies à Marrakech au Maroc. L’ambition de cette première société est d’alimenter près de 2 millions de personnes à l’horizon 2020 en Côte d’Ivoire, avec le projet d’étendre rapidement l’action du partenariat à d’autres pays de la région.
 

EDF Fenice, spécialiste en services énergétiques, ouvre sa filiale au Maroc

Dans le cadre de l’expansion de ses activités d'efficacité énergétique dans la région méditerranéenne, EDF FENICE a annoncé le 17 octobre dernier la constitution de sa nouvelle filiale, EDF FENICE MAROC. Au travers cette nouvelle entité détenue à 100% par sa filiale EDF FENICE IBERICA, le Groupe EDF FENICE compte s’installer durablement et développer ses offres de services énergétiques et environnementaux dans ce pays. EDF FENICE MAROC a signé un premier contrat pour la fourniture d’une solution industrielle complète comportant l’ingénierie, le financement, la construction, la mise en service et l’exploitation pour une durée de 10 ans.
 

Création de Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), la Société du projet Nachtigal amont

Publié le 07/07/2016

Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), société anonyme de droit camerounais implantée à Yaoundé,  sera créée le 7 juillet 2016. Son capital est détenu à hauteur de 40% par EDF International, 30% par l’Etat du Cameroun et 30% par la Société Financière Internationale (SFI-IFC).
La création de cette société de projet par les membres du consortium Nachtigal Amont fait suite à un accord de développement en commun signé en novembre 2013 et s’inscrit à la veille d’échéances clés pour le projet.
NHPC s’emploiera dans les prochains mois à finaliser les activités de développement du projet et à lever les financements nécessaires à sa réalisation, notamment auprès des institutions internationales de financement du développement et des banques commerciales locales.
Une fois ces étapes franchies, la société commune NHPC sera en charge de la construction de l’aménagement hydroélectrique sur le site de Nachtigal-Amont sur le fleuve Sanaga au Cameroun ; de la réalisation des lignes haute tension d’évacuation d’énergie ; puis de l’exploitation du barrage pendant 35 ans.
Cet aménagement, d’une puissance installée de 420 Mégawatts, est une priorité pour l’Etat camerounais, dans la mesure où il permettra au Cameroun de disposer d’une source additionnelle importante de production d’électricité stable à l’horizon 2020. La centrale hydroélectrique de Nachtigal sera, à sa mise en service, le plus gros moyen de production du pays et assurera environ un tiers de ses besoins en électricité.

Le projet s’inscrit dans un vaste programme de valorisation du potentiel hydroélectrique du bassin de la Sanaga, et sera l’occasion de nombreuses retombées pour l’économie locale.

NHPC est également très attentive à l’intégration du barrage dans son environnement. A cet égard, les études menées dès l’origine du projet montrent que le futur aménagement aura des impacts environnementaux et sociétaux limités, que les partenaires s’attacheront à compenser.

Le projet Nachtigal s’accompagne aussi d’un volet « accès à l’énergie » qui permettra aux populations riveraines du futur équipement, une meilleure desserte en électricité.
Haut de page